Home assistant, domotiser son éclairage

Nous allons voir quelles sont les solutions pour domotiser ses lumières (avec Home Assistant ou un autre assistant).

L’idée de cette publication et de voir rapidement ce qu’il est possible de faire.

Nous allons voir cinq manières :

  • l’armoire électrique
  • Les interrupteurs connectés
  • Les modules
  • Les ampoules connectées

Je n’ai mis aucun lien Amazon, je reste sur de l’information et je n’ai pas testé l’ensemble de ses solutions.

L’armoire électrique

Cette solution est certainement la méthode la plus simple à utiliser et à faire évoluer.

En revanche, elle concerne surtout soit :

  • les nouvelles installations dans du neuf (dès la phase de construction)
  • les rénovations complètes

En effet, cette manière nécessitera d’avoir dans son armoire tous les câbles de ses interrupteurs et de ses lampes dans l’armoire électrique.

Au choix, tu pourras utiliser des modules qui se mettent sur des rails ou bien adapter des modules plus classiques.

Tous les câblages de la maison (éclairage, volet comme prise) se feront dans l’armoire, pas besoin de démonter le mur, la prise pour accéder au module en cas de défaillance ou modification.

En revanche, prévois du câble et de la gaine pour tout ramener jusqu’à l’armoire.

Les interrupteurs connectés

Les interrupteurs connectés te permettront d’intégrer ta domotique sur de l’existant avec une installation simple. Ils seront facilement mis en place dans tes boitiers d’encastrement présent.

Il en existe de différents type : tactile, à boutons, pour des scénarios.

Certains seront directement alimentés par le secteur et les ampoules seront connectés dessus, d’autres n’auront des boutons qui devront être scénarisés.

Même un interrupteur sur lequel l’ampoule est branchée peut être scénarisé.

Ce genre d’interrupteur peut coûter plus cher surtout si tu souhaites tout homogénéiser. Mais la mise en place est facile.

Les modules connectés

Je précise dès le début de cette partie, je ne parle ici que l’utilisation de modules connectés avec une ampoule classique, dans la dernière partie, j’aborderai le cas de l’utilisation d’un module avec une ampoule connectée à la fin de cette page.

Les modules connectés pourront être utilisés de deux manières :

  • dans une armoire
  • dans un boitier d’encastrement

La mise en place dans un boitier d’encastrement ne sera jamais aussi simple que ce que le constructeur de module dira. Les boitiers standards ne sont pas assez profonds pour accueillir le boitier et les câbles. De plus, il peut y avoir des modules un peu plus grand que d’autres.

Personnellement, j’utilise des boitiers encastrables avec emplacement de module, cela règle le problème d’espace (ajouter quelques euros pour le boitier).

L’avantage de cette méthode est que tu n’as pas besoin de faire de gros travaux, tu peux garder tes interrupteurs déjà présents ainsi que les ampoules.

Le second gros avantage est que tu garde la commande physique en cas de défaillance de ton réseau.

Ton module sera alimenté par le secteur, ton interrupteur viendra commander le module (possibilité de brancher un va-et-vient), tu pourras scénariser ton module.

Il existe des modules avec deux entrées et une sortie, d’autres avec deux entrées et deux sorties …

Tu peux également utiliser le module sans branché tes sorties et simplement les commandes pour passer par un scénario.

Les ampoules connectées

Les ampoules connectées sont une solutions à moindre coût pour ajouter un éclairage.

Il faut garder en tête qu’elle doit toujours être alimentée. Cela signifie que la mise en place d’un interrupteur physique pour la commander ou l’utilisation de la sortie d’un module est à déconseiller.

Si le circuit est ouvert donc que l’ampoule n’est plus alimentée (dans le cas d’une ampoule connectée, alimentée ne signifie pas allumée), on ne pourra plus connaître son état ni la scénarisée.

Je ne suis pas un adepte des ampoules connectées à moins de seulement passer par des scénarios sans commande filaire.

De même, sans scénario, plus de commande.

Conclusion

Voici différentes solutions pour mettre en place un éclairage domotisé. Le choix se fera en fonction de l’état de votre habitation (neuf, rénovation, modification), de vos connaissances (les modules nécessiteront plus de connaissances électriques que de simples ampoules) et du coût.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.